Pas de place aux jeunes dans le débat sur l’éthique

« C’est irrespectueux ! Ils nous ont même pas laissés monter sur scène » se scandalise Claire à propos du débat, « l’actualité de 2011 au prisme de l’éthique ». Elle fait partie du groupe de douze personnes venues pour la campagne « Stop aux clichés » à propos de la jeunesse. Durant ce débat, Nicolas Demorand, rédacteur en chef, a expliqué le traitement de l’affaire DSK par Libération. Juliette Hollier-Larousse, directrice adjointe de l’AFP, a abordé le même sujet ainsi que la vérification des informations avec l‘image truqué de Ben Laden et des images du soulèvement en Syrie. Le dernier thème s’est focalisé sur la protection des sources journalistiques avec l’intervention des représentants des organisations syndicales.

La question sans réponse

Et, à la fin du le débat, Ambrine et Elodie, deux membres de la campagne, ont eu droit à cinq minutes de parole pour expliquer leur lutte. Pour conclure leur allocution, elles ont posé deux questions aux intervenants concernant le traitement médiatique des jeunes. Aucune réponse. Claire réagit avec déception : « On a tenté de les recentrer sur la question posée mais les journalistes sur scène ont regardé leurs pieds et n’ont pas vraiment répondu . » Elle explique l’objectif des Assises pour la campagne « Stop aux clichés » : « On attendait une réflexion de la part des journalistes sur scène . On veut que le journaliste ait une vision juste de la jeunesse et montrer que la jeunesse ne se résume pas à ce qu’on voit dans les médias. » Mais non. Le débat s’est centré sur la réflexion de la déontologie journalistique.

Campagne « Stop aux clichés »

Et pourtant ! C’est un débat qui rentre dans la déontologie journalistique. « Le traitement médiatique des jeunes est souvent négatif. Les faits sont là », souffle Claire. La campagne « Stop aux clichés » est un partenariat de plusieurs associations : l’Anasej (Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes), Jet d’encre et l’Association juniors. Depuis sa création en 2006, elle cherche à rétablir un équilibre de l’image des jeunes dans les médias. L’objectif pour Claire est de « mettre en avant une culture jeune dont les médias parlent. Et pas dire que les jeunes sont liés à l’alcool, le sexe,… Ce sont des stéréotypes. » La jeune fille est fière d’être engagée dans l’Anasej et parallèlement dans la campagne « Stop aux clichés ». Le groupe réalise des actions pendant les Assises du journalisme à Poitiers ou sur leur site web.

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :