Avenir, jeunesse et journalisme

Tout semble être rentré dans l’ordre ou presque pour ce deuxième jour des Assises du Journalisme de Poitiers. La grève des trains s’est dissipée ainsi que les nuages et la pluie. Le public, plus nombreux que la vieille, s’est bousculé pour suivre les différents ateliers, conférences et débats publics organisés au sein du Théâtre de l’Auditorium de Poitiers. Résumé et bilan de cette seconde journée de rencontre.

Le mot du jour était celui de l’avenir. Celui notamment de la presse et de la télé qui contrairement à la radio résistent mal au bouleversement numérique. Mais aussi l’avenir des écoles non reconnues de journalisme. Jean Luc Mélenchon invité à débattre aux côtés de Nicolas Demorand, s’est confié au micro d’un des étudiants de l’IUT « Cela mérite une réorganisation profonde. Il doit y avoir un référentiel unique, même s’il y a des écoles diverses ».

Un clash inattendu

L’altercation est arrivée là où on ne l’attendait pas. Le clash Mélenchon/Demorand n’a pas eu lieu, les deux hommes se sont même serrés la main et donné l’accolade, étonnant ! Non le débat où il fallait être était celui intitulé « l’actualité 2011, au prisme de l’éthique » à l’auditorium. Le débat qui n’a en effet tourné qu’autour de l’affaire DSK et la protection des sources journalistiques n’a pas été au goût des jeunes de l’association Stop aux clichés. Ils se sont révoltés de ne pas avoir été entendus sur le thème du traitement médiatique de la jeunesse. Pourtant ce débat entre à juste titre dans le cadre de la déontologie journalistique « Le traitement médiatique des jeunes est souvent négatif. On attendait une réflexion de la part des journalistes sur scène » explique Claire déçue.

Événement boudé par les professionnels et politiques, ça continue

Des déçus il y en a aussi eu du côté du public, car de nombreux intervenants invités par les assises du journalisme manquaient encore à l’appel. Et cette fois les démissionnaires ne peuvent s’appuyer sur la grève SNCF. Déconvenue également concernant la non venue de Ségolène Royale pour cause de voyage en Asie. Le débat prévu jeudi à 16h30 est toujours au programme, la présidente de la région PoitouCharentes sera remplacée par Vincent Peillon (PS)…moins glamour. Constat général, les jeunes étudiants toujours au rendez vous sont clairement les plus nombreux à assister à cette seconde journée des assises du journalisme.


Publicités

, , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :